accueil > projets > 49

Teleport SA: une nouvelle application de navigation vidéo

Publié le 15/05/2017

Fondée en 2016, Teleport SA a créé un nouveau paradigme d’interaction audio-visuelle basée sur des technologies web, afin de rendre la navigation vidéo efficace et instantanée.

La société

Fondée en février 2016 et déjà récompensée par plusieurs prix d’excellence, cette jeune entreprise est active dans la communication web. Dans ce domaine, Teleport a créé un nouveau paradigme d’interaction audio-visuelle basée sur des technologies web : les utilisateurs ont la possibilité de naviguer sans contrainte dans des séquences vidéo et d’interagir directement avec ce contenu enrichi. Les médias linéaires des séquences vidéo sont ainsi redéfinis pour devenir interactifs et ludiques.

Sur la base de ces nouvelles interactions, l’entreprise réalise des applications web de visites virtuelles d’espaces publiques ou privés, comme par exemple, le campus de l’EPFL.

Le projet

Afin d’offrir à ses clients des outils encore plus performants, la société décide de rendre la navigation vidéo aussi efficace et instantanée que lorsqu’on parcourt un texte dans un éditeur. Le nom de code de ce projet est RAVE (Random Access Video Encoding).

Pour offrir cette nouvelle expérience utilisateur, la diffusion du média devrait être quasiment instantanée et fluide lors d’une transition d’une séquence à une autre. Dans le cas d’une application web, cette contrainte est difficile à réaliser faute d’une bande passante suffisante. Aujourd’hui, Teleport SA propose déjà une première version en encodant les séquences vidéo, image par image, avec deux niveaux de compression et une technique de chargement progressif des séquences. Ces techniques permettent à l’utilisateur de naviguer librement à l’intérieur d’une séquence vidéo mais au prix d’une bande passante excessive et d’un manque de fluidité lors du rendu vidéo. Typiquement, pour une séquence de 1000 images, il faut compter environ 120 MB, alors qu’une compression vidéo usuelle pourrait réduire cette valeur à seulement 5 MB. L’objectif du projet est précisément de trouver un moyen pour réduire la bande passante nécessaire d’un facteur 5 à 10, tout en gardant la souplesse d’interaction de l’encodage image par image. Ce facteur de compression permettra aussi de lisser la fluidité des transitions. Idéalement, l’objectif est de supprimer tout besoin de mémorisation intermédiaire et ainsi d’offrir une fine granularité d’interaction avec des délais imperceptibles à l’usage.

Le marché pour ce genre de nouveau media interactif est en pleine croissance. Il permet en effet de créer des contenus innovants. La société Teleport, grâce à ce projet sera extrêmement bien positionnée sur le marché puisqu’elle pourra offrir une interactivité inédite à ce jour : l’utilisateur pourra naviguer dans le contenu de façon interactive et le créateur de vidéo pourra gérer ses vidéos et ajouter du contenu dans les images grâce à une interface très simple.

Pour relever ce défi ambitieux, la start-up s’est tout naturellement tournée vers Alliance et le laboratoire MMPSG (Multimedia Signal Processing Group) de l’EPFL, dirigé par le Prof. Touradj Ebrahimi. Les connaissances technologiques demandées par le projet sont parfaitement en ligne avec les activités de recherche du laboratoire. Les deux partenaires, vu la complexité du projet et sa longueur, ont décidé de déposer, avec l’aide du conseiller Alliance, une demande de financement auprès de la CTI qui a été acceptée.

Le projet est aujourd’hui terminé et la nouvelle application devrait bientôt être accessible en ligne.

Contact: alliance@alliance-tt.ch